Offre d'emplois : Mise en oeuvre du Projet "ETAT DES LIEUX DES PLAINTES RELATIVES AU MARIAGE ET HARCELEMENT SEXUEL DES ENFANTS AU CAMEROUN"

Entreprise : APDEL Lieu : Non pr?cis

Publication : vendredi 21 septembre 2018 à 05h 09min 31s Expiration : mercredi 03 octobre 2018 Lieu : Non pr?cis

 

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Au Cameroun, 22% des filles de 15 à 18 ans sont actuellement mariées tandis que 36% de femmes de 20 à 49 ans l’ont aussi été avant 18 ans. Le mariage des enfants (ME) est en effet, une réalité sur l’ensemble des 10 régions du Cameroun (MICS, 2014). Dans les régions d’intervention du projet, les prévalences du ME sont assez élevées: Nord-ouest (10%), Centre (19%) et Ouest (10%) (MICS, 2014). La pratique du mariage précoce est davantage rurale (28%) qu’urbaine (13%)  avec une tendance assez forte pour les filles n’ayant qu’un niveau d’instruction primaire (56%).

Le harcèlement sexuel (HS) des filles en milieu scolaire constitue quant à lui, une forme d’abus sexuel dont on parle très peu alors que les conséquences laissent des blessures physiques ou psychologiques très profondes (traumatisme (40%), stress (23%), renvoi/échec (23%), conflit avec les auteurs (6%), autres (10%). Il est souvent source de nouvelles contaminations au VIH/SIDA et MST et d’abandon scolaire. Au niveau secondaire, il touche 33% d’élèves filles et se produit dans 68% des cas dans l’environnement scolaire (établissements (54% et chemin de l’école (14%) (APDEL, 2016). 84% d’auteurs directs sont des hommes (enseignants, camarades garçons, répétiteurs, etc.) et 16% des intermédiaires (filles, garçons et enseignants) agissant pour le compte d’auteurs directs (UNICEF, 2012).

APDEL conduit avec l’ONG IHRDA (partenaire technique) et les OSC ID et CIBAEEVA (partenaires opérationnels), le projet Etre une fille est un droit financé par l’Union Européenne à travers l’Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (IEDDH). Ce projet vise à favoriser la réduction du ME et HS dans 6 départements du Cameroun d’ici 2020. La stratégie d’intervention du projet est construite autour d’une approche communautaire visant à mobiliser et impliquer les groupes / communautaires des jeunes (GCJ) à l’échelle du quartier/village, les clubs scolaires, les autorités traditionnelles et les services d’actions sociales des communes (7) dans la recherche concertée des solutions. Les connaissances sur les plaintes/accès à la justice en matière de HS et ME sont quasi inexistantes au Cameroun, pourtant les phénomènes ont pris des proportions importantes ces dernières années dans la société. La connaissance des cas existants et leur diffusion, surtout lorsqu’il y a réparation de l’injustice, permet d’aider les autres survivantes à briser le silence et à demander justice. Il est donc nécessaire de faire un état des lieux pour déterminer les bonnes pratiques à la matière et les blocages y afférents afin d’y faire face. Cette étude est une recherche opérationnelle dont les résultats permettront de renforcer les axes de plaidoyer, formation des acteurs, éducation des survivantes et la consolidation du système de référencement des survivantes de ME et HS. Cette étude est pilotée par APDEL, avec l’appui technique de l’ONG IHRDA.

COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DU PROJET

  1. Région du nord – ouest
    Département de la Mezam : 3 établissements + 4 villages/quartiers
  2. Région de l’ouest :
    Département de la Menoua : 8 établissements + 2 villages/quartiers
    Département de la Mifi : 4 établissements scolaires +4 villages/quartiers
    Département du Noun : 3 établissements + 6 villages/quartiers
  3. Région du centre :
    Département de la Lekie : 2 établissements + 4 villages/quartiers
    Département du Mfoundi : 6 établissements + 4 quartiers

OBJECTIFS

Faire un état des lieux de la situation des plaintes en matière de mariage et le harcèlement sexuel des enfants. 

RESULTATS ATTENDUS

  • Une analyse comparative entre les cas de plaintes (domaine judiciaire et social) reçues et traitées ainsi que les délais de traitement comparativement au cadre légal est disponible ;
  • Une cartographie des acteurs de la protection des survivantes de mariage des enfants et harcèlement sexuel au niveau communautaire et judiciaire est disponible ;
  • Une analyse SWOT des acteurs de la protection des survivantes de mariage des enfants et harcèlement sexuel est disponible ;
  • Une analyse des dynamiques sociales (formelle et informelle) en matière de plaintes contre le HS et ME est faite.

LIVRABLES

  1. Un résumé synthétique de l’évaluation en anglais et en français (5 pages maximum) ;
  2. Un rapport narratif de 60 pages maximum annexes comprises ;
  3. Une présentation PowerPoint des principaux résultats de l’étude ;
  4. Une liste de contact des personnes rencontrées pendant la mission.

METHODOLOGIE

Sur la base des objectifs et résultats attendus, le consultant proposera une méthodologie détaillée et le chronogramme de l’évaluation. La méthodologie devra inclure une description des outils à dérouler, une liste détaillée de l’échantillonnage par type d’outil et les guides de collecte d’information.

DUREE

L’évaluation couvrira une période de 3 mois y compris la production et la validation du rapport à partir de la signature du contrat. Idéalement, elle débutera au 10 octobre 2018.

CRITERES D’EVALUATION ET D’ATTRIBUTION

Etape 1 : Evaluation administrative

Au cours de cette étape, une vérification des documents et de l’éligibilité des candidats sera faite. Seules les offres remplissant tous les critères seront retenues pour passer à l’étape suivante. Aucune demande de clarification ne sera adressée aux candidats. Ils devront se rassurer que leurs offres contiennent tous les documents demandés.

Etape 2 : Evaluation des offres  techniques : coefficient 2

Seules les offres administrativement acceptées seront techniquement appréciées.

  1. Compréhension de la mission et de la problématique : 10 points
  2. Méthodologie d’intervention : 15 points
  3. Expérience préalable : 10 points
  4. Connaissance des zones d’intervention : 5 points

NB : les candidats ayant obtenu une note inférieure à 48 points seront automatiquement éliminés.

Etape 3 : Evaluation  financière : coefficient 1

  1. Offre financière : 20 points

Seules les offres techniquement acceptées seront évaluées à cette étape.

Etape 4 : attribution

A ce stade, le seul critère d’attribution sera le rapport qualité – prix (points offre technique + offre financière). Il est recommandé aux soumissionnaires de se rassurer que les différents aspects proposés pour la mise en œuvre de l’évaluation sont bien ventilés dans le budget.  

COMPOSITION DU DOSSIER

  1. Lettre de transmission du dossier adressée à Madame la Présidente Exécutive de APDEL ;
  2. Offre technique comprenant :
  3. Note de compréhension de la mission et de la problématique – 2 pages maximum ;
  4. Proposition de méthodologie;
  5. Chronogramme détaillé ;
  6. Modèle de rapport final ;
  7. Offre financière détaillée ;
  8. Preuve des expériences antérieures ;
  9. CV du candidat,  de l’équipe ou du cabinet ;
  10. CNI du candidat chef de file (personne qui signera le contrat) ou certificat d’immatriculation du cabinet ;
  11. Pour les cabinets, la signature dûment autorisée : un document officiel (statuts, déclaration devant notaire, etc.) prouvant que la personne qui signe est habilité à le faire pour le nom et le compte du cabinet. Dans le cas de la soumission par un groupe, une déclaration des autres membres du groupe autorisant le chef de file à signer le contrat et recevoir les différents paiements en leur nom ;
  12. Copie de la carte de contribuable en cours de validité / attestation de non redevance datant de 3 mois ;
  13. Une attestation de la CNPS certifiant que le soumissionnaire y reverse régulièrement les sommes dont il est redevable (cabinet);
  14. Un relevé d’identité bancaire ;
  15. Toute autre pièce jugée pertinente.

NB : seuls les dossiers complets seront étudiés.

DEPOT DES DOSSIERS

Les candidats intéressés par cette offre sont invités à déposer leur dossier complet au siège de l’association APDEL (carrefour pont militaire, Dschang) ou l’envoyer par mail à l’adresse recrutement.apdel@yahoo.com au plus tard le 03 octobre 2018.